Les numériciens en HDF
Le numérique au service des habitants et des territoires de la Région
Région Hauts-de-France

Très haut débit

Cette technologie, et particulièrement la fibre optique, va changer en profondeur nos habitudes et surtout permettre un débit constant et homogène, quel que soit son lieu d’habitation.

Les différentes technologies très haut débit

 

Crédit : Misson France Très haut débit

Le déploiement du très haut débit s’inscrit dans un cadre législatif qui partage les rôles entre opérateurs privés et puissance publique. Les opérateurs se sont engagés à déployer des infrastructures à très haut débit sur leurs fonds propres dans les zones les plus urbanisées (essentiellement les grandes agglomérations régionales), la puissance publique assurant le déploiement des infrastructures sur le reste du territoire afin de garantir l’équité territoriale.

Le rôle de la Région Hauts-de-France

Présentation du déploiement de la fibre numérique dans le Nord-Pas de Calais par le Syndicat mixte “La fibre numérique 59/62”

La Région est au cœur de cette nouvelle révolution au moins aussi importante que l’arrivée du téléphone. Elle coordonne et finance 4 projets de déploiement sur l’ensemble de son territoire :

 

Pour la Région Hauts-de-France c’est un effort de plus de 150 millions d’euros.

Boîte à outil

WiFi4EU, le wifi gratuit pour les Européens

La Commission européenne a récemment lancé le portail en ligne Wifi4EU, où les municipalités ou associations de municipalités de toute l’Europe peuvent s’inscrire pour recevoir un financement pour l’installation de points d’accès Internet sans fil gratuits.  C’est l’une des nouvelles initiatives visant à réduire ce fossé numérique entre les zones urbaines et rurales.
Les communes retenues selon le principe du “premier arrivé, premier servi” se voient dotées d’un coupon d’une valeur de 15 000 euros qui doit servir à installer des équipements Wifi dans des lieux publics comme les bibliothèques, les musées, les parcs publics et les places à travers l’Europe.
Voici pour 2018 les communes des Hauts-de-France retenues (en attendant le prochain appel à candidatures pour 2019) :

  • Aisne : 14 dossiers présentés, 3 retenus, soit 21 %
    Chauny
    Pinon
    Soissons
  • Nord : 65 dossiers présentés, 2 retenus, soit 3 %
    Bray-Dunes
    Fourmies
  • Oise : 19 dossiers présentés, 1 retenu, soit 5 %
    Noyon
  • Pas-de-Calais : 48 dossiers présentés, 3 retenus, soit 6 %
    Boulogne-sur-Mer
    Camiers
    Wimille
  • Somme : 14 dossiers présentés, 3 retenus, soit 21 %
    Abbeville
    Molliens Dreuil
    Tours-en-Vimeu

Pour mémoire, les résultats en moyenne

  • Hauts-de-France : 160 inscrits – 12 retenus, soit 7,5 %
  • France : 3 121 inscrits – 224 retenus, soit 7 %
  • Europe : 21 786 inscrits –  2 800 retenus, soit 13 %